38

38 auteurs

une coproduction du Théâtre d'Aujourd'hui et du Théâtre Urbi et Orbi

Salle principale

du 17 au 21 septembre 1996


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

38 pièces de Shakespeare librement adaptées par 38 jeunes auteurs de moins de 38 ans (La mégère apprivoisée, Henri IV, Macbeth, Les joyeuses commères de Windsor, Richard II, Le Roi Lear, Beaucoup de bruit pour rien, Le marchand de Venise, Les deux gentils hommes, Henry VI, Roméo et Juliette, Cymbeline, Timon d’Athènes, La tempête, Jules César, La comédie des erreurs, Le Roi Jean, Comme il vous plaira, Titus Andronicus, Hamlet, Le songe d’une nuit d’été, Henry V, Tout est bien qui finit bien, Mesure pour mesure, Henry VIII, Conte d’hiver, Peines d’amour perdues, Antoine et Cléopâtre, Les deux nobles cousins, Othello, Périclès, Troilus et Cressida, La nuit des rois, Coriolan, Richard III).

texte Emmanuelle Amoni, François Archambault, Nathalie Boisvert, François Boulay, Pascal Brullemans, Chantal Cadieux, Claude Champagne, Dominic Champagne, Érik Charpentier, Olivier Choinière, Martin Doyon, Hélène Ducharme, Michel Duchesne, Jean Gaudreau, Jean-Rock Gaudreault, Christine Germain, Isabelle Hubert, Jérôme Labbé, Stéphane Laporte, Anne Legault, Pierre-Yves Lemieux, Patrick Leroux, Alexis Martin, Francis Monty, Michel Monty, Wajdi Mouawad, Joanna Murphy, François-Étienne Paré, Dominick Parenteau-Lebeuf, Benoît Pelletier, Jean Pelletier, Josée Plourde, Pascale Rafie, Emmanuelle Roy, Isabelle Thivierge, Raymond Villeneuve mise en conte Claude Poissant interprétation Annick Bergeron, Denis Bernard, Vincent Bilodeau, Caroline Binet, David Boutin, Manon Brunelle, France Castel, Anne-Marie Desbiens, Françoise Deschênes, Nadine Desrochers, Sylvie Drapeau, Olivier Ducas, Benoît Éthier, Martine Francke, Benoît Girard, Anne-Sylvie Gosselin, Maude Guérin, Robert Lalonde, Roger La Rue, Dominic LaVallée, Pierre Lebeau, Roger Léger, Suzanne Lemoine, Michel LeRoux, François L'Espérance, Charles Maheux, Sandy Manswel, Margaret McBrearty, Jean-Sébastien Ouellette, Jean Petitclerc, Julien Poulin, Christiane Proulx, Stéphane Simard, Marie-Hélène Thibault, Denis Trudel, Benoît Vermeulen texte et interprétation Hélène Boissinot direction artistique Michelle Rossignol direction artistique et interprétation Stéphane F. Jacques direction littéraire Marie-Hélène Gagnon direction littéraire et interprétation Yvan Bienvenue conseil et conception générale Guy Beausoleil assistance à la mise en conte Josée Kleinbaum direction musicale Diane Labrosse percussions Pierre Tanguay régie Martine Gagnon

texte

Emmanuelle Amoni

texte

François Archambault

texte

Nathalie Boisvert

texte

François Boulay

texte

Pascal Brullemans

texte

Chantal Cadieux

texte

Claude Champagne

texte

Dominic Champagne

texte

Érik Charpentier

texte

Olivier Choinière

texte

Martin Doyon

texte

Hélène Ducharme

texte

Michel Duchesne

texte

Jean Gaudreau

texte

Jean-Rock Gaudreault

texte

Christine Germain

texte

Isabelle Hubert

texte

Jérôme Labbé

texte

Stéphane Laporte

texte

Anne Legault

texte

Pierre-Yves Lemieux

texte

Patrick Leroux

texte

Alexis Martin

texte

Francis Monty

texte

Michel Monty

texte

Wajdi Mouawad

texte

Joanna Murphy

texte

François-Étienne Paré

texte

Dominick Parenteau-Lebeuf

texte

Benoît Pelletier

texte

Jean Pelletier

texte

Josée Plourde

texte

Pascale Rafie

texte

Emmanuelle Roy

texte

Isabelle Thivierge

texte

Raymond Villeneuve

mise en conte

Claude Poissant

interprétation

Annick Bergeron

interprétation

Denis Bernard

interprétation

Vincent Bilodeau

interprétation

Caroline Binet

interprétation

David Boutin

interprétation

Manon Brunelle

interprétation

France Castel

interprétation

Anne-Marie Desbiens

interprétation

Françoise Deschênes

interprétation

Nadine Desrochers

interprétation

Sylvie Drapeau

interprétation

Olivier Ducas

interprétation

Benoît Éthier

interprétation

Martine Francke

interprétation

Benoît Girard

interprétation

Anne-Sylvie Gosselin

interprétation

Maude Guérin

interprétation

Robert Lalonde

interprétation

Roger La Rue

interprétation

Dominic LaVallée

interprétation

Pierre Lebeau

interprétation

Roger Léger

interprétation

Suzanne Lemoine

interprétation

Michel LeRoux

interprétation

François L'Espérance

interprétation

Charles Maheux

interprétation

Sandy Manswel

interprétation

Margaret McBrearty

interprétation

Jean-Sébastien Ouellette

interprétation

Jean Petitclerc

interprétation

Julien Poulin

interprétation

Christiane Proulx

interprétation

Stéphane Simard

interprétation

Marie-Hélène Thibault

interprétation

Denis Trudel

interprétation

Benoît Vermeulen

texte et interprétation

Hélène Boissinot

direction artistique et interprétation

Stéphane F. Jacques

direction littéraire et interprétation

Yvan Bienvenue

Je nous place en secret dans le sillon du temps
Car le temps a, lui seul, toujours le dernier mot
Demain dira peut-être le texte était beau
Celle-ci était grande et celui-là fut grand

Je nous place debout, attentif, écrivant
Avec un nom à naitre et le coeur en ruisseau
Couchant ce nom souvent comme on appose un sceau
Pour nommer l'univers et les sens et les gens

Je nous place en français dans la grande Amérique
Avec la voix cassée de mon âme à musique
Et le nom dans le mien d'une trentaine et huit

JE pour TOUS et TOUS UN, l'oeuvre du grand Anglais
Passerai, passerons à, l'instant d'une cuite,
Triturer, embaumer, corrompre s'il nous plait

Yvan Bienvenue


Ils n'ont que deux points en commun: ils sont jeunes et ils ont écrit un conte à partir d'un texte de Shakespeare.

Au-delà, c'est le tableau des éléments chimiques: des timides, des grandes gueules, des âmes de cristal, des langues de douceur ou de scies à chaine, des « flyés », des tordants, des noeuds dans la gorge, des rages, des désespoirs, des jeunesses en écrit.

C'est talentueux, bien foutu... C'est une fête. Ce sont les composants et composantes de la dramaturgie d'Aujourd'hui.

Marie-Hélène Gagnon

Comme ils nous plairont.
Shakespeare est ici pour certains auteurs une source d'inspiration. Pour d'autres, il n'est que prétexte. Pour quelqu'uns, une contrainte inutile. Pour la plupart, un auteur anglais.

En fait, le vrai plaisir de ce projet fou et volubile, c'est cet instant présent où le spectateur s'accroche, pour « Shakespeare sait quelle raison », à une belle histoire qui le fait chavirer, ou à un mot-clé (juste bien glissé entre deux autres) qui le transforme à jamais et pour toujours.

Too much or not too much!

Et cette transformation, je peux la vouloir, je peux un peu la prévoir, je peux un peu m'en douter, mais je ne peux pas la savoir. Heureusement.

Bonne (s) Soirée (s)

Claude Poissant

Production

une coproduction du Théâtre d'Aujourd'hui et du Théâtre Urbi et Orbi