Je vous écris du Caire

de Normand Chaurette

une création du Théâtre d'Aujourd'hui

Salle principale

du 22 octobre au 14 novembre 1993


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Le compositeur Giuseppe Verdi, entouré du directeur de la Scala, d’un baryton à la retraite et de la jeune Teresa Stolz dont il est épris, doit composer son opéra Don Carlos pour des raisons politiques. Une pièce sur le monde mégalomane, tragique et passionné de l’opéra.

texte Normand Chaurette mise en scène Alexandre Hausvater interprétation Luc Durand, René Gagnon, Aubert Pallascio, Linda Sorgini interprétation et conception sonore Jean Marchand assistance à la mise en scène et régie Suzanne Beaudry scénographie et accessoires Michel Demers costumes Véronique Borboën éclairages Guy Simard maquillages Jean Bégin perruques Rachel Tremblay

texte

Normand Chaurette

mise en scène

Alexandre Hausvater

interprétation

Luc Durand

interprétation

René Gagnon

interprétation

Aubert Pallascio

interprétation

Linda Sorgini

interprétation et conception sonore

Jean Marchand

Comme tous les être humains aux prises avec l'humanité, Verdi devait faire un certain nombre de cauchemars. Et les cauchemars, le théâtre et l'opéra ont cela en commun que les choses qui s'y déroulent peuvent avoir l'air plus terrible que dans la vie. C'est peut-être pourquoi on aime bien raconter ses cauchemars. À défaut de raconter les opéras qui nous animent. Car j'entends souvent, à travers les soupirs des gens, que nos vies, nos petites vies de tous les jours, qu'on se nomme Giuseppe Verdi ou pas, pourraient, avec très peu de retouches, devenir le sujet d'un opéra.

Toute ma gratitude à Michelle Rossignol. J'avais besoin de sa confiance indéfectible et elle me l'a donnée. Et à Alexandre Hausvater, qui a cru en tout ça, et qui nombre de fois m'a redonné le souffle qu'il fallait, l'énergie, la pulsion. et aussi à Gaëtan, mort pendant que j'écrivais ce texte, et qui doit bien, là où il se trouve, se régaler de tous les opéras de Verdi qui ont nourri notre amitié.

Normand Chaurette

Une rencontre boulevard St-Laurent. Un auteur et un metteur en scène. Une vieille complicité.
- Projet suivant?   - Pourquoi pas Verdi?
- Giuseppe Verdi!   - Oui.
- Le compositeur ou l'homme?   - Le premier est adulé par la foule, le deuxième doit vivre avec le produit de cette adulation.
- J'aime l'opéra.   - Moi aussi.
- L'opéra nous transporte pour nous faire oublier notre petitesse.   - Mes premiers opéras étaient russes: Glinka, Borodine, Rimsky-Korsakov, Moussorgski.
- Moi Mozart, mais...
- Verdi était toujours là, présent?   - Oui, toujours.
- Même Don Carlos?   - Oui, même Don Carlos.

Une rencontre boulevard St-Laurent. Un auteur et un metteur en scène. Une vieille complicité.
- Projet suivant?
Je vous écris du Caire.
- Merci.

Alexandre Hausvater

PUBLICATION

Je vous écris du Caire
Normand Chaurette Leméac – Actes Sud
12,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une création du Théâtre d'Aujourd'hui