Éclats et autres libertés

d'un collectif d'auteurs

une création du Théâtre Le Clou, en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui

Salle principale

du 30 novembre au 4 décembre 2010


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Il y a Lili-contre-les-conglomérats-capitalistes-post-modernes-basés-sur-le-postulat-idéologique-que-les-lois-économiques-sont-des-lois-naturelles, il y a Anaïs-qui-a-l’impression-que-chaqueparole-qui-sort-de-sa-bouche-en-est-une-prémâchée-par-quelqu’un-d’autre, il y a Philémon-quiveut-aller-au-delà-de-ses-propres-limites-et-découvrir-une-partie-de-lui-même-qu’il-ne-connaîtpas, il y a enfin Thibault-qui-aimerait-pouvoir-écrire-le-plus-beau-poème-d’amour-qui-n’ait-jamaisété-écrit-et-auquel-tous-les-amants-pourraient-se-référer.

Voici quatre passionnés, carburant tous à la pensée libre et créative, qui refusent de s’enliser dans le consensus ambiant. Ils ripostent par la déstabilisation systématique et nous confrontent volontiers avec d’autres façons de voir, d’autres façons d’être. Poésie, humour et philosophie sont les armes qu’ils privilégient pour engager leur combat.

Benoît Vermeulen dirige la onzième création du Théâtre Le Clou et transporte les spectateurs au cœur d’une installation théâtrale où les images surgissent pour se métamorphoser aussitôt. En livrant un instantané de notre époque, il témoigne de l’urgence de cultiver l’autodéfense intellectuelle.

texte Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage texte et environnement sonore Jean-Frédéric Messier mise en scène Benoît Vermeulen interprétation Ève Duranceau, Eve Landry, Kim Lavack-Paquin, Philippe Racine assistance à la mise en scène Geneviève Gagnon dramaturgie et langage formel Nathalie Derome scénographie, costumes et accessoires Raymond Marius Boucher éclairages Mathieu Marcil régie Louis Carpentier, Jean Duchesneau direction technique et de production Christine Chu

texte

Marie-Josée Bastien

texte

Mathieu Gosselin

texte

Étienne Lepage

texte et environnement sonore

Jean-Frédéric Messier

mise en scène

Benoît Vermeulen

interprétation

Ève Duranceau

interprétation

Eve Landry

interprétation

Kim Lavack-Paquin

interprétation

Philippe Racine

Un moment privilégié. S'inspirer d'acteurs, d'objets, d'images, de sons, de corps, de rencontres, d'espaces et laisser aller notre imagination. C'est aussi ça...la liberté!
Marie-Josée Bastien

Il y a quelque chose de naturel dans le fragment, dans l’éclat. La vie n’est pas une ligne droite, mais un ensemble d’éparpillements auquel on s’amuse à prêter un sens. C’est ce collage, cette juxtaposition vivante et imparfaite qui donne toute leur splendeur à ces quatre personnages.
Mathieu Gosselin

Éclats et autres libertés est un spectacle qui ne demande pas à être compris, mais qui demande à être vécu. Seul y pénètre celui qui a furieusement envie de jouer.
Étienne Lepage

Ami public, le spectacle que tu vas voir ne te dira pas quoi penser. Tu devras décider ça par toi-même. Il ne te racontera pas d'histoire, tu devras l'inventer. Alors, qu'est-ce que le spectacle va faire? Il va te montrer des personnages comme toi et moi, qui comme nous deux, se demandent quoi faire. Le spectacle va également essayer de te faire lever de ça de haut pendant ça de long. Tu peux détacher ta ceinture de sécurité.
Jean-Frédéric Messier

Quatre auteurs, quatre comédiens, des concepteurs et moi, tous ensemble en salle de répétition avec le même désir de liberté dans une recherche formelle sans contrainte. Seul point de départ : la notion d’effort, dans toute sa complexité et dans toute sa vitalité. Et pourquoi l’« effort » ? Pour se déstabiliser, pour évoluer, pour la satisfaction de ne pas s’engluer. Tout ça en réaction à une culture sociale de plus en plus axée vers le dénominateur commun le moins élevé possible. Une culture où l’intelligence fait peur et où tout le monde doit se ressembler.

Lentement, la notion d’effort nous a entraînés vers l’importance du mouvement et de la construction : construction de l’identité, construction de la liberté intellectuelle, construction de l’espace poétique.

Des personnages se sont imposés… des libres penseurs qui célèbrent la vie dans sa liberté profonde, qui recherchent l’inventivité et l’audace, qui combattent l’immobilisme tranquille, le confort mesquin, le bien-pensant et le contrôle. Des personnages qui font des efforts contre l’abdication de soi-même, contre le chemin tracé d’avance. Des efforts vers la liberté intellectuelle, la liberté d’action, vers une explosion des standards et des modes.

De ces personnages se dégagent ainsi toute la force et l’audace de la jeunesse, sa vivacité et sa puissance à travers ce qu’ils appellent eux-mêmes une « expérience constructive, poétique et engagée ».

Benoît Vermeulen

« Il y a de ces spectacles, comme Éclats et autres libertés, tellement brillants que les mots viennent à manquer. Essayons quand même : il s'agit d'une pièce pétulante, pétillante, rafraîchissante, éclatée, ludique, créative, exaltée, jouissive, poétique, contestataire, engagée, touchante, drôle; bref, vivante. »
Éric Moreault, Le Soleil

Fondé à Montréal en 1989, codirigé par Monique Gosselin, Sylvain Scott et Benoît Vermeulen,le Théâtre Le Clou propose un théâtre de création. Ses productions s’adressent principalement au public adolescent. Plus de 300 000 spectateurs au Québec, au Canada et à l’étranger ont pu applaudir une des onze créations de la compagnie.

DÉMARCHE ET MANDAT
Parce que la représentation théâtrale est un lieu privilégié de rencontre, il est primordial que les jeunes aient accès à des œuvres de création qui s’écrivent et s’inscrivent dans leur présent et leur actualité. La démarche du Théâtre Le Clou, axée sur la recherche et l’expérimentation, tant au niveau du texte que de la mise en scène, sait provoquer la rencontre, tout au long du processus de création et au moment de la représentation. L’adolescence est à la fois le triomphe de la liberté et un instant de fragilité extrême. De la volonté d’illustrer cette tension naissent les spectacles du Théâtre Le Clou. Éclatés, fougueux, audacieux, ils sont à l’image de cette période de la vie, parfois chaotique, parfois révoltée, mais toujours à fleur de peau.
 

THÉÂTROGRAPHIE

  • L'Océantume de Réjean Ducharme (2011)
  • Éclats et autres libertés de Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage et Jean-Frédéric Messier (2009)
  • Isberg de Pascal Brullemans (2008)
  • Assoiffés, de Wajdi Mouawad, en collaboration avec Benoît Vermeulen (2006)
  • L'héritage de Darwin d'Evelyne de la Chenelière (2004)
  • Romance et karaoké de Francis Monty (2003)
  • La langue du caméléon de Reynald Robinson (2001)
  • Au moment de sa disparition de Jean-Frédéric Messier (2000)
  • Les trains d'Olivier Choinière (1998)
  • Noëlle en juillet de Louise Bombardier (1996)
  • Jusqu'aux os! d'Alain Fournier (1993)
  • Tu peux toujours danser de Louis-Dominique Lavigne (1990)
  • Les Zurbains, une nouvelle édition produite à chaque année depuis 1998

Vidéo

Bande-annonce pour Éclats et autres libertés

DURÉE

65 minutes

Production

une création du Théâtre Le Clou, en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui