L’école des rêves

de Jean-Claude Germain

une création du Théâtre d'Aujourd'hui

du 6 avril au 14 mai 1978


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

L’école des rêves fait revivre Épisode Surprenant et Berthelot Petitboire, les deux comédiens ambulants d’Un pays dont la devise est : Je m’oublie qui, après avoir parcouru les trente arpents d’un je-me-souviens hypothétique, s’enfoncent maintenant dans l'arrière-pays des chemins en terre et des salle paroissiales à moitié-vides.

Après une représentation, Épisode Surprenant attend le retour de son compagnon de scène, parti fêter avec la patronne de l'hôtel. Une jeune fille qui rêve de faire du théâtre lui demande de partir avec eux. Cette attente et cette rencontre entrainent Épisode Surprenant dans une rêverie, où s'entrecroisent des personnages du monde théâtral et de la réalité.

texte et mise en scène Jean-Claude Germain interprétation Guy L'Écuyer, Johanne Garneau, Christian Gauthier, Jean Perraud scénographie et éclairages Claude-André Roy costumes Yvon Duhaime musique Jean-Claude Tremblay

texte et mise en scène

Jean-Claude Germain

interprétation

Guy L'Écuyer

interprétation

Johanne Garneau

interprétation

Christian Gauthier

interprétation

Jean Perraud

Placé sous le signe de la Pleine Lune – sainte patronne et protectrice des acteurs en tournée, L’école des rêves fait revivre Épisode Surprenant et Berthelot Petitboire, les deux comédiens ambulants d’Un pays dont la devise est : Je m’oublie qui, après avoir parcouru – le temps d’une gigue épique – les trente arpents d’un je-me-souviens hypothétique, s’enfoncent maintenant – le temps d’une jonglerie – dans un arrière-pays où les panneaux de signalisation sont clairsemés, les chemins en terre, les salle paroissiales à moitié-vides et où inévitablement toutes les petites filles aux yeux clairs et aux cheveux longs rêvent de monter en ville et de faire du théâtre.

Aux prises avec les aléas d’une valise de costumes qui a la malencontreuse habitude, chaque fois qu’on la laisse en coulisses, de faire un Enfant d’la balle (Johanne Garneau) et en attendant pour la ennième fois que Petitboire revienne de l’hôtel, Épisode Surprenant rêve et ce faisait, dans son rêve, fait rêver le rêve de Petitboire, puis celui de l’Enfant d’la balle et finalement « des majorettes aux ambulanciers d’Saint Jean en passant par Monsieur l’Maire pis sa femme qui s’fait payer à l’heure pour l’accompagner en public », tout le Québec aux couleurs de ce qui pour un ancien figurant de composition historique, demeure l’événement des événements – LA PARADE D’LA SAINT JEAN BATISSE.

Album

Publié le 15/04/78

Johanne Garneau, Guy L'Écuyer, Jean Perraud et Jean-Claude-Germain ont l'air de beaucoup s'amuser dans cette série de photos de promotion pour L'école des rêves signée par le photographe Daniel Kieffer! 

Album

Publié le 14/04/78

Deux ans après la création du spectacle Un pays dont la devise est : Je m'oublie, Jean-Claude Germain réunit à nouveau le duo Guy L'Écuyer et Jean Perraud dans L'école des rêves, auquel se joignent également Johanne Garneau et Christian Gauthier!

ARCHIVES

Production

une création du Théâtre d'Aujourd'hui