Encore une fois, si vous permettez

de Michel Tremblay

une production du Théâtre les gens d’en bas

Salle principale

du 28 février au 25 mars 2006


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Cette pièce à saveur autobiographique se veut un hommage de l'auteur à sa mère, sa première inspiratrice. Du rire aux larmes, impudique et le verbe haut, le dialogue entre Nana et le narrateur évoque les disputes et les réconciliations, les fous rires et l'amour du théâtre et de la vie.

Alliant humour et intensité, Tremblay nous offre des aperçus de sa relation avec sa mère. Marquant les âges de leur vie commune, en cinq étapes différentes, cette pièce rend un hommage tendre et émouvant aux mères québécoises.

texte Michel Tremblay mise en scène Louise Laprade interprétation Louison Danis, Daniel Simard assistance à la mise en scène Martin Émond scénographie Richard Lacroix costumes Mérédith Caron éclairages, direction technique et de production André Rioux perruque Rachel Tremblay régie de plateau Marie-Hélène Caron régie générale Josée Kleinbaum

texte

Michel Tremblay

mise en scène

Louise Laprade

interprétation

Louison Danis

interprétation

Daniel Simard

« En arrivant à Key West, en novembre 1997, un sujet me vient tout d’un coup, comme cela arrive souvent : pourquoi ne pas remonter aux origines des Belles-Sœurs, pourquoi ne pas reparler de ces femmes qui m’ont tant influencé, inspiré, surtout ma mère dont je tiens mon sens de l’humour, du dialogue, de l’exagération, du drame ? »

Michel Tremblay*

*Extrait du mot de Michel Tremblay lors de la création du spectacle au Théâtre du Rideau Vert

C’est avec délicatesse que ce gigantesque écrivain qu’est Michel Tremblay nous demande la permission de « revoir, d’entendre sa mère à nouveau », encore une fois… Pour pouvoir l’aimer à nouveau, la remercier de cet héritage qu’elle lui a laissé. C’est avec un grand bonheur que toute mon équipe et moi nous sommes penchées sur ce texte, tendre hommage d’un fils à sa mère pour tout ce qu’elle a tissé en lui, cette « femme toute simple » qui a eu si peur qu’il ne trouve pas sa voie parce qu’elle l’avait trop laissé rêver…
Je vous souhaite le même bonheur.
Bon rêve.

Louise Laprade

« Michel Tremblay ouvre la porte sur ses retrouvailles personnelles tout en nous offrant une œuvre artistique entière. »
Jade Bérubé, La Presse

« Entre rire et émotion, Tremblay éblouit, une fois de plus, par son sens de la scène et ses dialogues irrésistibles. […] Louison Danis est tout simplement magnifique. D’une drôlerie inouïe, d’une invention folle, elle devient aussi par moment bouleversante. Et toujours, déborde d’une énergie, d’un enthousiasme qui embrasent le plateau et toute la salle. »
Marie Laliberté, Voir

« Louison Danis est magnifique ! Émouvante ! Drôle ! »
Franco Nuovo, Journal de Montréal

« Une mère plus vraie que vraie, théâtrale, héroïco-comique, aimante mais véhémente. Louison Danis la reçoit dix sur dix. »
Jean St-Hilaire, Le Soleil

« Louison Danis, pétillante de vie et émouvante. »
Solange Lévesque, Le Devoir

« Cette production est un véritable bonbon. »
Serge Drouin, Journal de Québec

« Un jeu subtil et profondément drôle. […] Deux comédiens magnifiques et émouvants. »
Laurent Leblond, L’Avantage

« Un pur moment de délice ! […] Louison Danis est tout simplement exceptionnelle. »
Amélie Lebœuf, Le Rimouskois

Production

une production du Théâtre les gens d’en bas