Léon le nul

de Francis Monty

une coproduction du Théâtre d'Aujourd'hui, du Théâtre Bouches Décousues et du Théâtre de la Pire Espèce

En tournée

du 8 novembre 2008 au 23 mai 2009


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Léon, dit le nul, est un gamin plus petit que les autres. Chaque matin, la route qui le mène à l'école tend ses pièges et Léon doit subir les railleries de ses camarades. Mais, en cachette, Léon mange des clous et des boulons... C'est qu'il a résolu de devenir un train, un train en fer, un train ultra rapide. Il pourra alors échapper à ses poursuivants. Pour l'instant, la seule chose qui lui permette de courir plus vite qu'eux, c'est sa peur. Il doit absolument grandir le plus vite possible. S'il réussit à devenir un train, il sera peut-être comme son frère qui, lui, semble parfait, invincible...

texte Francis Monty mise en scène Gill Champagne interprétation Martin Dion assistance à la mise en scène Jean Paquette décor et costume Louis Hudon

texte

Francis Monty

mise en scène

Gill Champagne

interprétation

Martin Dion

« Léon le nul, c'est d'abord un texte absolument remarquable de Francis Monty, le plus riche, le plus achevé qu'il nous ait livré jusqu'ici.»
Michel Bélair, Le Devoir

 « Léon le nul s'avère non seulement un théâtre d'invention, mais aussi un théâtre d'émotion auquel les gamins ne peuvent que s'identifier.»
Dominique Lachance, Le Journal de Montréal

Reconnu pour dire haut et fort que le théâtre jeune public est un théâtre à part entière et que les enfants ne sont pas que le public de demain mais un public aujourd’hui, le Théâtre Bouches Décousues (TBD) est une compagnie de recherche et de création dramaturgique qui pose un regard tendre et critique sur le monde des enfants et de leurs adultes en tentant de créer un pont entre eux.

Interroger le rapport adultes/enfants demeure un sujet inépuisable et se retrouve au cœur de notre travail. Nous croyons que tout peut être dit aux enfants : abus sexuels, tendresse au masculin, pouvoir, solitude, itinérance, fin de l’enfance, guerre, sont autant de sujets abordés. Chacune de nos créations est issue d’un long processus à l’intérieur duquel les enfants occupent une place importante.

« Depuis 1986, il y a toujours ce désir de contribuer au développement de la dramaturgie jeune public, de s'ancrer dans notre milieu et d'aller à la rencontre d'autres publics, d'autres créateurs, d'autres inconnus. Des mineurs! Voilà ce que nous sommes ! Des foreurs ! Des chercheurs de lumière. Lampes frontales sur nos têtes de pioche, outillés de nos portemines, de nos rêves et de nos mots, nous explorons les surfaces et les profondeurs et nous défendons le théâtre jeune public pour ce qu'il est : un art majeur allant à la rencontre de jeunes mineurs.» - Jasmine Dubé

Depuis sa fondation en 1998, la Pire Espèce s’intéresse aux disciplines populaires traditionnelles du théâtre : marionnette, clown, cabaret, jeu masqué et théâtre de rue. C’est à partir de ces techniques que la compagnie a développé son style. Celui-ci est basé sur la recherche de l’efficacité, c’est-à-dire l’atteinte de l’effet maximal avec des ressources réduites. De la mécanique maniaque de Feydeau jusqu’à l’ingéniosité grotesque de Jarry, la Pire Espèce a toujours su allier art festif et précision chirurgicale, effervescence baroque et souci du détail. Dans ses productions, la Pire Espèce cherche à établir un rapport direct avec le public en évitant l’illusion théâtrale au profit d’une complicité avec le spectateur; pour que le théâtre soit un art de l’ici et maintenant.
 

THÉÂTROGRAPHIE PARTIELLE

  • Gestes impies et rites sacrés, cérémonie baroque en plusieurs tableaux de Mathieu Gosselin, Marc Mauduit et Francis Monty (2009)
  • Roland (La vérité du vainqueur) d’Olivier Ducas (2008)
  • M. Ratichon dans La vie est un match de Marc Mauduit (2005)
  • Léon le nul de Francis Monty (2005)
  • Persée d’Olivier Ducas, Mathieu Gosselin et Francis Monty (2005)
  • La tache / Un citoyen sous observation de Francis Monty (2004)
  • Traces de cloune de Francis Monty(2003)
  • Cabaret de la Pire Espèce de Catherine Hamann, Amélie Chérubin-Soulière, Caroline Gendron, Nadine Louis, Geneviève Maynard, Vincent-Guillaume Otis et Erwin Weche (2001)
  • Par les temps qui rouillent (1999)
  • Ubu sur la table d’après Ubu Roi d’Alfred Jarry (1998)
  • Le système Ribadier d’après Feydeau (1998)

EN TOURNÉE

8 novembre 2008
Montréal 
Maison de la Culture Plateau Mont-Royal

21 novembre 2008
Montréal
Maison de la culture Maisonneuve

7 décembre 2008
Beloeil
Centre Culturel Beloeil

23 et 24 janvier 2009
Ermont, France
Théâtre Pierre Fresnay

26, 27 et 28 janvier 2009
Gourin, France
Salle des Fêtes Tronjoly

30 et 31 janvier 2009
Lanester, France
Théâtre des Deux Rivières

1 et 2 février 2009
Lorient, France
Plateau en Toute Liberté

5 février 2009
Liévin, France
Centre Culturel Arc en ciel

23 février 2009
Jonquière
Théâtre de la Rubrique

30 et 31 mars, 1, 2 et 3 avril 2009
Montréal
la Maison de la culture Pointe-aux-Trembles

Du 14 au 19 avril 2009
Québec
Théâtre jeunesse Les Gros Becs

21 avril 2009
Petite Vallée
Théâtre de la Vieille Forge

22 avril 2009
Rimouski
Salle Desjardins Telus

26 avril 2009
Lachine
Pavillon de l'Entrepôt

29 avril 2009
Ste-Geneviève
Salle Pauline-Julien

30 avril 2009
Laval
Maison des Arts

1er mai 2009
Laval
dans le cadre des Rencontres Ado de Laval

5 et 6 mai 2009
Saint-Léonard
Théâtre Saputo

7, 8 et 9 mai 2009
Jonquière
Théâtre de la Rubrique

12 et 13 mai 2009
Montréal-Nord
Maison culturelle et communautaire

20, 21, 22 et 23 mai 2009
Calgary, Alberta
Calgary International Children's Festival

PUBLICATION

Léon le nul
Francis Monty Lansman
13,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une coproduction du Théâtre d'Aujourd'hui, du Théâtre Bouches Décousues et du Théâtre de la Pire Espèce