Demande de travail sur les nébuleuses

de Jovette Marchessault

une création du Théâtre d'Aujourd'hui

du 2 au 26 novembre 1988


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

La pièce « situe son propos dans le ciel d'une maison d'Amérique, au seuil du XXIe siècle, au cœur d'une famille universelle qui regroupe quatre enfants de la Terre: le père, chasseur de canards et de femmes, travailleur de la Onzième heure; la mère, qui écrit une lettre d'amour aux étoiles; le fils, barman à New York et chômeur spirituel; la fille, médecin dans les Andes, désireuse de mettre au monde des enfants révolutionnaires qui viendront embellir la terre et la rendre plus juste, plus habitable ».
(Extrait de la préface de Pierre Filion)

texte Jovette Marchessault mise en scène Yanick Auer interprétation Gary Boudreault, Hélène Guérin, Marie-Louise Nadeau, Jean Petitclerc assistance à la mise en scène et régie Maryse Labbé scénographie Louise Campeau costumes Dalia Chauveau éclairages Louise Dubeau musique Robert Caux chant Marie-Thérèse Fortin maquillages Florence Cornet

texte

Jovette Marchessault

mise en scène

Yanick Auer

interprétation

Gary Boudreault

interprétation

Hélène Guérin

interprétation

Marie-Louise Nadeau

interprétation

Jean Petitclerc

On pourrait dire aussi: les personnages se laissent traverser la vie, ressentent et communiquent intérieurement avec tout ce qui vit autour d'eux. La mère se sent liée aux étoiles dont elle reçoit un sentiment qui lui confère l'affermissement de son identité de citoyenne planétaire. Le fils a vu, une nuit d'hiver, la Terre exhaler en quelque sorte son âme, s'efforçant de l'ouvrir à l'invisible. Le père, vieille pierre solaire, ouvrier de la Onzième heure, est en quête de son impulsion et de son essence. La fille s'est rendue dans les Andes demander son identité à de vieilles pierres. Aujourd'hui, elle se prépare à l'allé­gresse d'une naissance en se souvenant des expériences de son père, de son grand-père, et des liens du sang dans le cours des temps.

L'amour va les inonder.

Jovette Marchessault

« Il est très facile de montrer l'émotion dans un drame: les acteurs rient ou pleurent et cela crée dans le public des sentiments de bonheur ou de tristesse. Mais cela n'est qu'une simple explication. Un metteur en scène peut montrer ce qu'il veut sans pour autant faire appel à l'émotion. En fait l'émotion fait souvent obstacle à l'humanité du personnage. Il faut donc chercher comment contrôler l'émotion tout en exprimant l'humanité. Ainsi je voudrais que le spectateur ressente la vie sans pour autant recourir aux artifices dramatiques. »
                                   Yasujiro Ozu

Notre travail a tourné autour de ça: ressentir vraiment, mais n'en montrer que le mouve­ment intérieur, comme un frémissement à la surface du lac. Je dédie cette mise en scène à mon père, Gabriel.

Yanick Auer

PUBLICATION

Demande de travail sur les nébuleuses
Jovette Marchessault Leméac – Actes Sud
10,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une création du Théâtre d'Aujourd'hui