Romances et karaoké

de Francis Monty

une production du Théâtre Le Clou, en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui

Salle principale

du 1er au 12 décembre 2009


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Julie succombera-t-elle aux avances de Tanguay? Joanne arrivera-t-elle à parler assez fort pour être remarquée par Érik? Et la mère de Julie dans tout ça? Est-elle vraiment aussi folle que sa fille se plaît à le répéter? Julie, Joanne, Érik et Tanguay vivent un drame existentiel ! Ils se démènent contre l'image qu'ils ont d'eux-mêmes et contre le destin qu'ils ont l'impression de subir. C'est sous le regard tendre et serein de la surprenante mère de Julie que ces jeunes tenteront d'aller à la rencontre d'eux-mêmes pour mieux aller à la rencontre de l'autre.

conseillère aux chorégraphies Manon Oligny texte Francis Monty mise en scène Benoît Vermeulen interprétation Marc Beaupré, Sandrine Bisson, Mathieu Gosselin, Sylvie Gosselin, Catherine Vidal assistance à la mise en scène Benjamin Lafleur décor et costumes Raymond Marius Boucher éclairages Mathieu Marcil musique originale Sylvain Scott maquillages Florence Cornet

texte

Francis Monty

mise en scène

Benoît Vermeulen

interprétation

Marc Beaupré

interprétation

Sandrine Bisson

interprétation

Mathieu Gosselin

interprétation

Sylvie Gosselin

interprétation

Catherine Vidal

Les portraits, ça me plaît. Ici, ce qui est important, ce n'est pas de bien ficeler le récit, mais de savoir saisir le moment. Comment montrer le sujet, comment le surprendre pour qu'il se dévoile, un peu. Pour que même figé, même arrêté dans le temps, il continue à vivre. Clic! Bon, il sourit. Il veut visiblement nous montrer ses dents. Mais qu'est-ce qu'il y a derrière ce sourire? Sourit-il vraiment? Et tout à coup, on le regarde autrement, ça y est, un autre monde s'ouvre à nous... On essaie de s'imaginer ce qu'il y a au-delà de l'image : par ce sourire en coin, on devine sa timidité. Ce n'est sûrement pas facile pour lui, par exemple, de prendre l'autobus. Mais dans l'autobus, il y a des rencontres possibles... oui, mais comment faire? Il est si maladroit, ça se voit à ses mains qui ne savent pas tenir son sac, vous aussi vous avez les mêmes mains, vous savez ce que c'est.

Et ça y est, malgré nous, une histoire se raconte, on n'y échappe pas. Mais une autre histoire, d'une autre façon, qui raconte autre chose. Elle n'aura pas vraiment de début, pas vraiment de fin, forcément puisqu'elle est figée dans le temps.

Mais on s'en balance, l'important, c'est ce sourire, maladroit, tout ce que pourrait raconter ce sourire...

Francis Monty

D’abord, il y a eu la rencontre de Francis Monty. Fantastique. Au Clou, on aborde un auteur et non pas un texte. Je voulais un spectacle en constante transformation, en fragments, un spectacle ouvert sur le public. Francis a adhéré immédiatement. Il a une vision kaléidoscopique du monde. Puis j’ai contacté les acteurs pour un atelier de recherche formelle. On a travaillé sur l’idée d’être en représentation, sur l’influence du regard des autres sur notre perception de nous-mêmes. On a établi ensemble les paramètres de création et c’est parti, le spectacle s’est construit minute par minute, Francis écrivant, moi élaborant la structure et les acteurs se transformant peu à peu. Il y a eu beaucoup d’instinct dans ce processus de création, beaucoup de liberté, beaucoup de plaisir. Après plusieurs tournées, quelques rôles redistribués et un arrêt de deux ans, c'est avec le même plaisir que nous nous sommes replongés dans cet univers ludique et éclaté. Aujourd’hui avec le recul, je trouve que ce spectacle peut ressembler à un cœur adolescent qui bat. J’espère que votre cœur y trouvera son compte.

Benoît Vermeulen

« Voici un spectacle joué avec âme, d’une énergie inusitée, beaucoup plus construit qu’il paraît et qui ne refuse pas pour cela le défi de l’aléatoire.»
Jean St-Hilaire, Le Soleil

« Romances et karaoké fait la démonstration que le ridicule ne tue pas et qu’à force d’en avoir peur, on passe à côté du plaisir ou de l’amour… et souvent de soi-même.»
Chantal Guy, La Presse

« Le message est rendu de superbe façon, la jeunesse semble beaucoup s'y reconnaître et les rires fusent.»
Yves Rousseau, Le Quatrième

« Pour la témérité du spectacle, pour les thèmes choisis, justes, drôles, actuels et indémodables, le spectacle vaut franchement le détour, quelque soit l'âge.»
David Lefebvre, Montheatre.qc.ca

« Sur un texte éclaté de Francis Monty, qui zappe dans le temps et l’espace pour croquer ici et là les conversations ou les introspections des personnages, Benoît Vermeulen signe une mise en scène énergique, où se bousculent élans spontanés et pudeur des émotions, bien branché sur la réalité des jeunes.»
Patricia Belzil, Cahiers de théâtre Jeu

Fondé à Montréal en 1989, codirigé par Monique Gosselin, Sylvain Scott et Benoît Vermeulen,le Théâtre Le Clou propose un théâtre de création. Ses productions s’adressent principalement au public adolescent. Plus de 300 000 spectateurs au Québec, au Canada et à l’étranger ont pu applaudir une des onze créations de la compagnie.

DÉMARCHE ET MANDAT
Parce que la représentation théâtrale est un lieu privilégié de rencontre, il est primordial que les jeunes aient accès à des œuvres de création qui s’écrivent et s’inscrivent dans leur présent et leur actualité. La démarche du Théâtre Le Clou, axée sur la recherche et l’expérimentation, tant au niveau du texte que de la mise en scène, sait provoquer la rencontre, tout au long du processus de création et au moment de la représentation. L’adolescence est à la fois le triomphe de la liberté et un instant de fragilité extrême. De la volonté d’illustrer cette tension naissent les spectacles du Théâtre Le Clou. Éclatés, fougueux, audacieux, ils sont à l’image de cette période de la vie, parfois chaotique, parfois révoltée, mais toujours à fleur de peau.
 

THÉÂTROGRAPHIE

  • L'Océantume de Réjean Ducharme (2011)
  • Éclats et autres libertés de Marie-Josée Bastien, Mathieu Gosselin, Étienne Lepage et Jean-Frédéric Messier (2009)
  • Isberg de Pascal Brullemans (2008)
  • Assoiffés, de Wajdi Mouawad, en collaboration avec Benoît Vermeulen (2006)
  • L'héritage de Darwin d'Evelyne de la Chenelière (2004)
  • Romance et karaoké de Francis Monty (2003)
  • La langue du caméléon de Reynald Robinson (2001)
  • Au moment de sa disparition de Jean-Frédéric Messier (2000)
  • Les trains d'Olivier Choinière (1998)
  • Noëlle en juillet de Louise Bombardier (1996)
  • Jusqu'aux os! d'Alain Fournier (1993)
  • Tu peux toujours danser de Louis-Dominique Lavigne (1990)
  • Les Zurbains, une nouvelle édition produite à chaque année depuis 1998

Vidéo

Extraits du spectacle Romances et Karaoké

DURÉE

1 h 15 sans entracte

PUBLICATION

Romances et karaoké
Francis Monty Dramaturges Éditeurs
12,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une production du Théâtre Le Clou, en résidence au Théâtre d'Aujourd'hui