Santiago

d'Hélène Robitaille

une production du Théâtre Sortie de Secours en codiffusion avec le Théâtre d'Aujourd'hui

Salle principale

du 15 janvier au 2 février 2008


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Dans un Moyen Âge quelque peu magique, entre la France et l’Espagne, Santiago nous entraine dans une histoire fantaisiste et pleine d’humour, peuplée de personnages à la fois frustes et délicats. Ces personnages, des pèlerins, marchent vers Saint-Jacques-de-Compostelle (Santiago), chacun trimbalant dans son baluchon ses fautes et ses espoirs. Mais la forêt n’abrite pas que les morts et les brigands : elle déborde aussi d’étoiles et de coquilles Saint-Jacques, d’amour, de remords... et de mystères !

texte Hélène Robitaille mise en scène Philippe Soldevila interprétation Frédérick Bouffard, Vincent Champoux, Pierre Potvin, Lucien Ratio, Marie-France Tanguay, Marjorie Vaillancourt, Réjean Vallée assistance à la mise en scène Marjolaine Guilbert coordination du mouvement Harold Rhéaume décor et éclairages Christian Fontaine costumes Erica Schmitz musique et environnement sonore Pascal Robitaille régie Katia Talbot

texte

Hélène Robitaille

mise en scène

Philippe Soldevila

interprétation

Frédérick Bouffard

interprétation

Vincent Champoux

interprétation

Pierre Potvin

interprétation

Lucien Ratio

interprétation

Marie-France Tanguay

interprétation

Marjorie Vaillancourt

interprétation

Réjean Vallée

Quand je m’éloigne de la grande littérature, c’est toujours pour revenir à ma source la plus intime, c’est-à-dire les contes : ceux qui commencent par il était une fois et qui ne peuvent avancer d’un pas sans magie, ceux qui ne voilent pas la mort – loin s’en faut – et qui pourtant s’achèvent par un baiser, un mariage et une ribambelle d’enfants. J’ai peut-être écrit un drame à propos de quelques pèlerins lancés sur les routes de Compostelle, mais en essayant tout au long d’offrir à cette histoire les accents colorés du conte, dont les images nous hantent sans jamais nous quitter, justement parce qu’aucune explication ne les accompagne. Le conte est fait d’une série d’actions toutes importantes, saillantes, acérées. Je ne prétends pas être parvenue, avec Santiago, à cette précision qui me chavire quand je relis les contes de mon enfance. Toutefois, je sais à présent que ce sont eux, mes premiers contes, venus de Bohême comme Hansel et Gretel ou de l’Ancien Testament comme les histoires d’Abraham ou de Joseph, qui m’ont tirée en avant tout au long de l’écriture de cette pièce. J’ai voulu raconter l’histoire d’un assassin qui, peu à peu, recouvre sa dignité d’homme au fil du chemin : en effet, pas question pour moi, ces années-ci, de barrer la route à mon propre espoir de parvenir un jour à habiter mes grandes fautes avec justesse et compassion à mon propre égard. Et je repense à ces finales souvent heureuses des contes de l’enfance. Rien de naïf ou de simpliste, il me semble, dans pareils dénouements. Bien au contraire, j’y vois l’irréductible appel de l’espoir : obstiné, souvent irrationnel, magique... et qui, m’éblouissant, force le mien.

Hélène Robitaille

À l'occasion de sa 18e année d'existence, Sortie de Secours a officiellement lancé, avec Santiago, sa nouvelle entreprise baptisée, non sans humour : le Cycle d'Or de Sortie de Secours. Dans le cadre de ce cycle, Sortie de Secours a décidé de mettre en lumière quelques émouvantes tentatives de l'Homme de joindre l'intime et le céleste ; elle le fait d’abord au cœur d'une Espagne médiévale avec Santiago que vous verrez ce soir, puis renaissante avec notre prochaine production qui prendra l’affiche du Théâtre Périscope à Québec dès le 25 mars prochain : une adaptation libre du Magicien prodigieux de Calderón de la Barca, figure de proue du Siècle d'Or espagnol.

Afin d'être allègrement anachroniques et de ne pas tomber dans le cynisme ambiant, c’est avec le Cycle d'Or de Sortie de Secours que nous témoignerons, avec humour et tendresse, de la beauté de certains gestes - mystiques? - que pose l'Homme en quête d'un sens à sa vie. L’aventure commence donc ce soir avec Santiago, dont l’écriture a été enfin confiée à Hélène Robitaille. Si je dis « enfin », c’est qu’il y a déjà de nombreuses années que cette auteure s’est jointe à la compagnie, et que nous espérions tous, chez Sortie de Secours, trouver enfin l’occasion de vous faire découvrir ce trésor qu’est Hélène Robitaille. Ce trésor, nous devons avouer que Sortie de Secours le tenait bien caché, à Québec. Mais grâce à l’invitation de Marie-Thérèse Fortin (merci à toi, du fin fond du cœur!) et grâce à la collaboration de sa formidable équipe du Théâtre d’Aujourd’hui, nous avons enfin entrepris de le partager.

Je souhaite humblement que mon travail de mise en scène, conjugué à la générosité qui a habité tous les concepteurs et les comédiens du spectacle, puissent être à la hauteur de l’estime que nous lui portons tous; et si cela s’avère, que vous ne nous en vouliez pas trop d’avoir tant attendu… Pour ce qui est du reste, de l’histoire de Santiago, de sa poésie, de sa toute simple beauté qui nous a enchantés, je vous laisse le plaisir de les découvrir vous-mêmes en accompagnant ces pèlerins dans leur chemin.

Bon voyage à tous! N’attachez pas vos ceintures et libérez votre cœur d’enfant, car pour moi, Santiago est un conte, en ce sens qu’il met en scène nos espoirs les plus naïfs, et qu’il les confronte à la réalité la plus cruelle...

Philippe Soldevila

« Drôle, festif, dramatique, tragique, fantasmagorique... »
Isabelle Guilbault, Radio-Canada

« [...] ruptures de ton saisissantes, des passages d'une ravissante drôlerie et des éclairs de poésie et d'éblouissement... »
Jean St-Hilaire, Le Soleil

« Expérience agréable à tout point de vue... »
Magalie Paquin, Montheatre.qc.ca

 

Dirigée par Philippe Soldevila depuis sa fondation en 1989, l'acte théâtral constitue, pour Sortie de Secours, le moyen d’explorer la complexité des questions identitaires et d’expérimenter la diversité et le mariage des voix. La compagnie se consacre ainsi à la création d'œuvres théâtrales originales, le plus souvent avec la complicité d'artistes de l’extérieur de son milieu immédiat, la rencontre étant tout à la fois le moteur et le carburant de sa démarche.

En ce sens, Sortie de Secours se consacre également à réaliser, en parallèle, des créations inspirées de l'art, de la littérature, des mythes et des rites « étrangers » (au sens large), mais toujours dans le but de générer, grâce à cette « distance culturelle », un regard critique vis-à-vis de nos propres comportements individuels et collectifs, tant pour ses créateurs que pour les spectateurs.

PUBLICATION

Santiago
Hélène Robitaille L'Instant Même
18,00$
Disponible à la bouquinerie

Production

une production du Théâtre Sortie de Secours en codiffusion avec le Théâtre d'Aujourd'hui