16 et (3 fois 7) font 16 j’en ai assez merci.

de François-Étienne Paré

une création de François-Étienne Paré

Salle Jean-Claude-Germain

du 21 mars au 8 avril 2000


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Edgie Brown a 37 ans, mais en fait, il a 16 ans depuis 3 fois 7 ans. 16 ans, 16 ans et 16 ans, comme ça depuis 21 ans. C'est qu'il a un agneau dans le coeur. Un bon élève d'agneau. Il est trop bon, Brown. Il se croit trop bon, du moins. Et on a fait de lui un exemple. On l'a tué dans le temps. Because to be an exemple is to be dead in time. Mort dans le temps. C'est ça.

texte, mise en scène et interprétation François-Étienne Paré musique originale et interprétation musicale Yann Falquet, Éric Podhorecki assistance à la mise en scène Philippe Lambert décors et costumes Caroline Gagnon décors Robert Casavant éclairages Claire Lamarre

texte, mise en scène et interprétation

François-Étienne Paré

Le petit mot

Nous vivons à une époque où, plus que jamais, le comportement est dicté par la société. Elle dessine un cadre, qui est en fait le système de valeurs qui la structure. Ce cadre se construit autour de règles à suivre, d’habitudes, de coutumes qui sont en lien avec l'idée de la réussite, de la performance et de la victoire. Autour de ces données, une identité se forge. Dans 16 et (3 fois 7) font 16 j'en ai assez merci., le personnage est découpé en petits morceaux de lui-même. Quand il est sur scène, c’est lui qu'on voit, mais aussi lui plus jeune, lui autrement; lui tiraillé entre ce qu'il est et ce qu’il voudrait être, ce qu’il n'est pas.

Ce personnage de Brown a évité la mort. Il s’agit d’un bon élève. Il est beau, il plait, il réussit. Pourtant, il y a chez lui un vide. Son identité est trouble. Dans cette pièce-monologue, toute la démarche est de voir (de présenter) le personnage ici, maintenant et tel quel, au moment de la représentation.

Nous avons été bon élève, et nous avons aussi senti ce vide. Nous savons que des jeunes très bien, dans des collèges très bien se suicident chaque année sans raison apparente et nous croyons que tout ça est une question d’identité. Il nous pressait donc de traiter ce sujet de l’identité dans notre création; de tenter de nommer ce vide.

16 et (3 fois 7) font 16 j’en ai assez merci. est l’histoire d'un homme qui s’est perdu en route vers une certaine réussite et qui souhaite rentrer chez lui.

Should’nt everything be Brown?

François-Étienne Paré

Production

une création de François-Étienne Paré