Vendredi soir

de Ghyslain Tremblay et Jean-Pierre Bergeron

une production de Théâtre libre

du 12 janvier au 12 février 1978


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Premier jour des vacances dans la vie de trois enfants à Jonquière en 1963, Vendredi soir raconte en rires, en chansons et en flashes tantôt tendres, tantôt grinçants, le combat à finir entre un premier de classe de neuf ans et un cancre qui redouble sa cinquième année pour la quatrième fois. Comme il se doit, l'enjeu de la lutte atavique entre les bras et les barnicques est une femme : une grande de quatorze ans qui, d'une part, n'a pas de temps à perdre avec les morveux et, d'autre part, veille sur la galerie en attendant le convertible qui lui amènera l'homme vrai de sa concupiscence nubile. Découpé en multiples tableaux comme une bande dessinée, Vendredi soir est un coup d'œil ironique et un clin d’œil nostalgique sur le tape-à-l’œil sentimental des rêves de trois enfants qui errent sans but dans les rues d’une petite ville de province.

texte, mise en scène et interprétation Jean-Pierre Bergeron, Ghyslain Tremblay interprétation Carole Chatel, Denis Lapierre, Jean-Pierre Tremblay éclairages Claude-André Roy musique Jean-François Garneau

texte, mise en scène et interprétation

Jean-Pierre Bergeron

texte, mise en scène et interprétation

Ghyslain Tremblay

interprétation

Carole Chatel

interprétation

Denis Lapierre

interprétation

Jean-Pierre Tremblay

« Un moment de réflexion aussi savoureux qu’inattendu. »
Jean O’Neil, La Presse

« Un spectacle à voir pour l’excellence du divertissement et aussi à cause des comédiens extrêmement talentueux. »
Le Journal de Québec

« Une production qui fait renaitre l’enthousiasme pour le théâtre. »
Lawrence Sabbath, The Star

« Une pièce très très très drôle dont l’interprétation est éblouissante … un môsusse de bon show qui vous fera rire jusqu’à ce que vous vous tordiez les boyaux. »
Pierre Francoeur, La Tribune

« On est cloué à sa chaise, pogné entre le rire et les larmes. »
Pierre Voyer, Mainmise

« Une pièce à ne pas manquer. »
Marcelle Saint Laurent, Le Réveil

Critiques

Publié le 19/01/78

Vendredi soir de Ghyslain Tremblay et Jean-Pierre Bergeron

« Une pièce très très très drôle dont l’interprétation est éblouissante … un môsusse de bon show qui vous fera rire jusqu’à ce que vous vous tordiez les boyaux. »

Pierre Francoeur, La Tribune

Production

une production de Théâtre libre