Anaïs Barbeau-Lavalette

Crédit photo: Éva-Maude T.C. 

PIÈCES

Pas perdus | documentaires scéniques

Saison 19-20 (Recherche et entrevues)

Anaïs Barbeau-Lavalette

BIOGRAPHIE

Anaïs Barbeau-Lavalette a réalisé une quinzaine de documentaires (notamment Si j'avais un chapeau, Les petits géants (Prix Gémeaux Meilleur Documentaire), Se souvenir des cendres (Regard sur Incendie) (Prix Gémeaux Meilleur Documentaire), Le plancher des vaches, Ma fille n'est pas à vendre) ; deux long-métrages de fiction, Le ring et Inch'Allah, présentés dans de nombreux festivals –dont Toronto et Berlin, où Inch’Allah reçoit le prix FIPRESCI de la critique internationale. Elle signe aussi plusieurs court-métrages de fiction à leurs tours acclamés (dont Ina Litovski, Prends-moi). Elle réalise actuellement l’adaptation du roman de Geneviève Pettersen, La déesse des mouches à feu (sortie à venir). Elle a publié deux romans (Je voudrais qu'on m'efface et La femme qui fuit (prix des Libraires, Prix du Grand Montréal, Prix France-Québec ; aujourd’hui traduit en plusieurs langues), et des chroniques de séjour en Palestine (Embrasser Yasser Arafat). Elle est nommée Artiste pour la Paix. Elle crée, en collaboration avec Émile Proulx-Cloutier, les spectacles de documentaires scéniques Vrais mondes et Pôle Sud, une nouvelle forme de théâtre documentaire, saluée par la critique et repris au FTA 2017. 
 

Mise à jour 2019-05-13

AUTRES CONTENUS

3900

Publié le 05/11/19

6 questions à Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier

Alors qu'il présente avec Pas perdus sa troisième mouture de documentaires scéniques, le duo créateur répond aux questions de Sylvain Bélanger sur cette forme novatrice.

Médias

Publié le 04/09/19

Une enquête sur le théâtre documentaire dans La Presse +

"La vérité est surprenante, parfois davantage que la fiction." Anaïs Barbeau-Lavalette est en entrevue avec Émile Proulx-Cloutier, Christian Lapointe et d'autres dramaturges pour une enquête passionnante sur le théâtre documentaire. Stéphanie Morin de La Presse + est partie à la rencontre de ces créateurs, pour mieux explorer la diversité de ce genre très présent sur nos scènes théâtrales! À lire! 

Citation

Publié le 27/05/19 Émile Proulx-Cloutier à propos de Pas perdus

« On est parti de 80 heures d’entrevues sur des parcelles de vie, dont on a extrait la substantifique moelle, pour arriver à une bande son de 80 minutes. Après avoir rencontré 30 personnes, nous en avons gardé neuf. On appelle ça documentaire scénique parce qu’on importe sur scène les codes réels du documentaire : le son est comme au cinéma, mais le langage répond aux codes du théâtre. »
  
Extrait d'un compte-rendu de Gilles G. Lamontagne pour Sorstu.ca

Médias

Publié le 14/05/19

Qu'est-ce qu'un documentaire scénique?

Avec leurs documentaires scéniques, Émile Proulx-Cloutier et Anaïs Barbeau-Lavalette se sont donné comme objectif de transposer au théâtre la charge humaine portée par le cinéma documentaire. Pour en savoir plus sur leur démarche, nous vous conseillons un excellent texte paru dans la Revue Jeu en 2015 à l'occasion de la précédente création du duo. 

Album

Publié le 14/05/19

L'un des sujets de Pas perdus s'est prêté au jeu de la séance photo sous l'objectif de Kelly Jacob! Ce spectacle documentaire scénique d'Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier est à voir en avril à la salle principale. 

Médias

Publié le 27/07/18

Anaïs Barbeau-Lavalette à l'émission Y'a du monde à messe!

Découvrez une belle entrevue de cette artiste multiple qui se confie au micro de Christian Bégin! Elle y revient sur son roman La femme qui fuit, ses projets récents et son engagement auprès de populations en difficulté socio-économiques. À écouter!

Nouvelle

Publié le 15/09/17

Lettre à ma fille : Anaïs Barbeau-Lavalette dans L'actualité

Dans L’actualité, l'autrice publie une lettre à sa fille, lui soufflant une liste de personnalités féminines à connaitre, à admirer, à prendre pour modèle. Un très beau texte, qui témoigne à la fois de la sensibilité et de l'engagement féministe de l'artiste militant depuis longtemps pour la visibilité des femmes en art, en histoire et plus largement dans l'espace public.

Nouvelle

Publié le 23/01/17

La femme qui fuit : immense succès d'Anaïs Barbeau-Lavalette

En plus d'être un succès populaire, la liste des prix remporté par ce roman inspiré de la vie de sa grand-mère Suzanne Meloche donne le vertige : Prix des libraires du Québec 2016, Grand Prix du livre de Montréal 2015, Prix littéraire France-Québec 2016, Prix du Club des irrésistibles 2017 des Bibliothèques de Montréal et finaliste pour le Prix littéraire du Gouverneur général 2016.

Nouvelle

Publié le 14/02/13

Anaïs Barbeau-Lavalette : Artiste pour la Paix 2012

Après de nombreux séjours en Palestine, la réalisatrice a été récompensée pour le « regard terriblement lucide, mais à la fois tendre et équilibré sur le conflit israélo-palestinien dans toute sa dimension humaine, en particulier dans la façon dont il bouleverse le quotidien des femmes » dont elle fait preuve dans Inch'Allah, son deuxième film de fiction.