Beau, bon, pas cher ou la transe du bon boulé

Jean-Claude Germain

une création du Théâtre d’Aujourd’hui et de la Grande confrairie des Enfants sans soucis

Théâtre d'Aujourd'hui

30 avril au 8 juin 1975


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Carème parce que les temps sont durs et indulgent parce qu'ils sont mous, Beau, bon, pas cher raconte une troupe d'acteurs qui, pour continuer à exister dans un monde en crise qui tombe dans-lé-confusions, en est réduite à vivre son propre folklore et à se donner par l'apparence du jeu, l'illusion, le temps d'une représentation, qu'elle joue encore, comme si à l'instar du parlement qui parlemente et de l'information qui informe, le théâtre n'avait plus pour être du théâtre qu'à être l'image du théâtre.

texte et mise en scène Jean-Claude Germain interprétation Yves Labbé, Louise Laparé, Guy Nadon, Maryse Pelletier, Daniel Roussel, Andrée St-Laurent scénographie et éclairages Claude-André Roy costumes François Laplante musique Jacques Perron chorégraphie Cynthia Hendrickson

texte et mise en scène

Jean-Claude Germain

interprétation

Yves Labbé

interprétation

Louise Laparé

interprétation

Guy Nadon

interprétation

Maryse Pelletier

interprétation

Daniel Roussel

interprétation

Andrée St-Laurent

La vérité de l'illusion

« Dans la cour des miracles, les sots et les sottes ne font qu'aller et venir, et ne trouvent plaisir qu'à jouer les sots et les sottes qui vont et viennent. Voilà leur seule règle. On les reconnait et ils se reconnaissent entre eux au bruit de grelots qu'ils font en s'agitant. »

Cinéma du cinéma, théâtre dans le théâtre, jouant l'un par l'autre et se jouant de l'un comme de l'autre, film dans la pièce et pièce dans le film, Beau, bon, pas cher ou la transe du bon boulé est un spectacle qui, en faisant appel au mensonge de l'illusion pour établir la vérité de l'illusion, se veut à l'image floue d'un temps fou où le patronage blanchissant, les bâtonniers mordant les policiers, les coroners dévalisant les cadavres et les pompiers allumant les feux, les vessies, tout naturellement, sont allègrement et officiellement proclamées des lanternes.

« Les comédiens se sont surpassés. Ils sont tous très forts. De les faire évoluer ensemble dans un espace aussi restreint, avec autant d'aisance, c'est un exploit. La langue de Jean-Claude Germain est belle comme un rêve et il ne gâche pas l'encre de son stylo. »
Raymond Bernatchez, Montréal Matin 

Le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui est entièrement dédié à la dramaturgie d’ici. Il supporte la création, la production et la diffusion d’œuvres québécoises et canadiennes d’expression française. Il défend un théâtre d’auteur ainsi qu’une réflexion moderne et sans compromis sur les enjeux contemporains. Y adhérer, c’est laisser sa trace dans l’histoire ; la nôtre, celle qui s’écrit au présent. 

Album

Publié le 12/10/75

La joyeuse équipe du spectacle prend la pose pour la campagne de ce spectacle de Jean-Claude Germain!

Album

Publié le 24/06/75

Toute la distribution se retrouve sur l'affiche du spectacle, signée Daniel Kieffer!

Album

Publié le 30/04/75

Plongez dans l'univers de cette création de Jean-Claude Germain, grâce à ce document promotionnel. 

PRODUCTION

une création du Théâtre d’Aujourd’hui et de la Grande confrairie des Enfants sans soucis