Cardinal, Cardinal, Cardinal et cie

de Vincent Nadeau

une création du Théâtre d'Aujourd'hui

du 3 mars au 2 avril 1983


PARTAGER
CETTE PAGE

RÉSUMÉ

Une apothéose cardinalice.

texte Vincent Nadeau mise en scène Gilbert Lepage interprétation Vincent Bilodeau, Gaétan Labrèche, Denise Morelle scénographie Louise Lemieux costumes Mario Davignon éclairages Luc Prairie musique Jean Sauvageau maquillages Claudie Taillon coiffures Donna Gliddon, Constant Haute Coiffure

texte

Vincent Nadeau

mise en scène

Gilbert Lepage

interprétation

Vincent Bilodeau

interprétation

Gaétan Labrèche

interprétation

Denise Morelle

costumes

Mario Davignon

Enfin spectateur

Depuis l'un de ces fauteuils il me semble que je vous vois, que je nous vois, les vois, eux, mes semblables, nos frères, nos soeurs, et je crois rêver... Entendez-vous? Voyez-vous?

Il est de toutes les allégeances, il se prodigue, se multiplie, salive, s'incline, se gendarme, salue bien bas. Et, sous le manteau des autorités tutélaires, il se déploie, rampe, s'insinue, intrigue, tord, ordonne, commande. Pour d'autres: ceux dont il ne cesse d'épouser les causes, quelles qu'elles soient. En piste, Dieudonné Latreille, montres-toi si tu l'oses!

Sa compétence est connue, sa bonne volonté, insigne, et sa respectabilité est à la mesure de son nom: Bernadette Soupirou. Quelque chose, pourtant, petit à petit la dérange, la titille la fatigue, apparemment la détraque. Une si honnête fille... Mais, mais, mais, que fait-elle!?

D'aucuns disent qu'ils naissent par génération spontanée, d'autres, par cultures, microbiennes, bactériennes, virales, astrales. Pour fins d'observation in vitro-theatro, j'en ai capturé un, de prédestiné, je l'ai même fait baptiser, ce qui, entre nous, n'a pas été sans mal, il s'est débattu comme un diable dans l'eau b... Dieudamné Bernie Bishop, va, ardent Bernard Cardinal, tu me deviendrais sympathique, sais-tu.

Oui, sympathique (souffrance!), n'était l'horreur d'écoper d'un ixième avatar de leader charismatique.

Vincent Nadeau

« Ad astra per aspera!
vers les sommets! et ainsi de suite! »

Bernard Cardinal est né; vive Bernard Cardinal! (Vive?) Vous êtes conviés à l'ascencion au pouvoir de Bernard Cardinal, personnage social et théâtral, inventé par Vincent Nadeau, et secondé dans sa montée par Bernadette Soupirou et Dieudonné Latreille, deux bonnes personnes qui... enfin, deux personnes qui étaient bonnes... bref, deux personnes qui ne sont plus bonnes du tout!

En fait, c'est une fable que nous vous présentons aujourd'hui. Une fable sur « l'Homme », la « cause » et le « pouvoir ». Vous n'y verrez ni fourmis, ni grenouilles, ni animaux malades de la peste; mais des humains malades de pouvoir. Et, contrairement aux fables de Lafontaine, la morale n'est ni au début ni à la fin de la fable. Je crois que l'auteur vous laisse le soin de trouver la morale... Bonne fable!

Gilbert Lepage

Production

une création du Théâtre d'Aujourd'hui