Monique Rioux

Crédit photo: Paul-Émile Rioux

PIÈCES

Le nid vide

Saison 12-13 (Conception du spectacle et interprétation)

Le nid vide

Saison 11-12 (Conception du spectacle et interprétation)

Terre promise / Terra promessa

Saison 93-94 (Interprétation)

Terre promise / Terra promessa

Saison 92-93 (Interprétation)

L’Umiak

Saison 83-84 (Mise en scène, interprétation, animation et voix)

Si les sansoucis s’en soucient...

Saison 70-71 (Interprétation)

La mise à mort d’la Miss des Miss

Saison 70-71 (Interprétation)

Si Aurore m’était contée deux fois

Saison 69-70 (Interprétation)

Les Enfants de Chénier dans un autre grand spectacle d'adieu

Saison 69-70 (Interprétation)

Monique Rioux

BIOGRAPHIE

Diplômée de l'École nationale de théâtre du Canada en 1964, Monique Rioux explore, depuis, toutes les facettes de son métier. De 1965 à 1971, elle participe à plusieurs séries pour enfants à la télévision d'État. Parallèlement, elle est cofondatrice de l’une des premières compagnies de théâtre qui se consacrent exclusivement au développement de la dramaturgie québécoise : Le Théâtre du Même Nom. De 1971 à 1981, elle enseigne au département de théâtre de l’Université du Québec à Montréal. Elle développe une méthode d’ateliers d’écriture dans le but de créer des textes dramatiques à partir des enfants et deviendra une spécialiste réputée de l'expression dramatique. En 1976, elle publie L'enfant et l'expression dramatique aux Éditions de l'aurore. En 1973, elle fonde le Théâtre de la Marmaille devenu le Théâtre les Deux Mondes. Elle assume la codirection artistique jusqu’en 2010. Elle participe à la plupart des créations de la compagnie. Sous sa direction, la compagnie explore des avenues inédites qui mènent à la création de spectacles impliquant une participation du public, tels L'Umiak (1982-1987) et Clairière (1988-1991), impliquant des voyants et des non-voyants. En 1995 elle crée Rosemonde de Louis-Dominique Lavigne. Un spectacle solo qu’elle joue jusqu’en 1998 au Canada et aux États-Unis. En 1997, elle signe la mise en scène du spectacle d’ouverture de la nouvelle salle de la Maison Théâtre: Les Robinsons de Louis-Dominique Lavigne. En 1998, elle met en scène pour les tout-petits: Bébé dragon, impliquant des chansons de Daniel Lavoie. En 2001, elle se voit décerner pour le théâtre les Deux Mondes, le prix Rideau de la tournée avec Leitmotiv et L’événement multidisciplinaire de développement de public impliquant une centaine de citoyens dans chaque ville du Québec. Au terme d’une recherche sur les contes avec l’auteur Louis-Dominique Lavigne, elle signe la mise en scène de La croisée des mots (2005), un spectacle qui conjugue théâtre et animation où se côtoient enfants et retraités. En 1988, Monique Rioux s'est vue attribuer le prix Victor-Morin pour souligner son apport exceptionnel aux arts d'interprétation du Québec. Mise à jour 2011-04-07

AUTRES CONTENUS

Album

Publié le 17/10/71

Revivez la pièce Si les sansoucis s’en soucient, ces sansoucis-ci s’en soucieront-ils ? Bien parler c’est se respecter. en visionnant les photos de production!

Album

Publié le 17/10/70

Découvrez les photos de Si Aurore m'était contée deux fois, signées Daniel Kieffer!

Album

Publié le 17/10/70

Découvrez l'affiche de Si Aurore m'était contée deux fois!