Robin Aubert est réalisateur, scénariste, acteur et auteur. De 1997 à 1998, sa participation à la compétition télévisée de jeunes réalisateurs La Course destination monde (Radio-Canada) est récompensée par le Prix du public, la Caméra d’argent et le Prix SODEC. Son court métrage LILA a été sélectionné en compétition officielle au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand, puis fut finaliste pour le Prix Jutra 2001 du meilleur court métrage et s’est vu décerner le Prix de la meilleure fiction court métrage de l’année 2001 par l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC). Suite à sa présentation en première mondiale au Festival de Toronto/​TIFF en 2005, son premier long métrage Saints-martyrs-des-damnés remporte le Prix de la meilleure réalisation au Festival du film fantastique Fantasporto (Portugal) en 2006, puis le Prix du public au CinEnygma Film Festival du Luxembourg, en plus d’être vendu dans plusieurs pays dont l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, le Japon, le Brésil et les Pays-Bas. En 2009, il réalise À quelle heure le train pour nulle part, un film expérimental et indépendant, tourné en Inde, sans scénario, avec pour seule équipe un directeur de production, une ingénieure du son et un acteur. Le film a été présenté en première mondiale à l’été 2009 au Festival Fantasia et a reçu à l’édition 2010 des Rendez-Vous du Cinéma québécois le Prix Gilles-Carle, octroyé pour la meilleure réalisation d’un premier ou d’un deuxième long métrage de fiction. En 2010, le drame d’auteur À l’origine d’un cri, reçoit un accueil chaleureux de la critique et fut sélectionné dans plusieurs festivals dont Toronto/​TIFF, Pusan, Valladolid, Mannheim-Heidelberg, Seattle, Boston, Mons, Paris, Nîmes, Portland et Barcelone. En 2014, il réalise le court métrage Sur le ciment. Le film sera présenté au Short film Corner à Cannes, ainsi qu’au TIFF en Première nord américaine. Il remporte le « Prix du Jury » à Trouville-sur-mer et Le « Grand Prix National » au festival REGARD sur le court métrage au Saguenay.Tuktuq, un long métrage indépendant tourné en équipe réduite dans le Nunavik, remporte le Prix œcuménique lors du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue 2016. Les affamés est son 5e long métrage, film gagnant du Gala Québec Cinéma. 

Dernière mise à jour le 8 novembre 2018

Actualités

Images

11 décembre 2018

Les photos de La diseuse de bonne aventure (une soirée sur l’anticipation)

La diseuse de bonne aventure

Spectacles

La diseuse de bonne aventure
En supplémentaires
Événement

Salle principale

12 au 14 décembre 2018

Abonnement
Saison 2024 – 2025

Abonnez-vous, sans rien savoir, juste par amour, et profitez d’un rabais de 30 % sur l’ensemble de notre programmation, tout en bénéficiant des nombreux privilèges de l’abonnement. À partir de 168,50 $ pour 8 spectacles !