Letícia Tórgo

Crédit photo: Alline Ourique

PIÈCES

Aalaapi | ᐋᓛᐱ

Saison 18-19 (Direction de production)

Letícia Tórgo

BIOGRAPHIE

Letícia Tórgo est écrivain, dramaturge et productrice culturelle du Brésil. Avant d’arriver à Montréal en 2014, elle a écrit le livre de fiction Uma janela para nove irmãos (Une fenêtre pour neuf frères et sœurs) et le spectacle de théâtre et le livre pour les enfants O príncipe dos Porquês (Le prince du pourquoi). Le spectacle a été vu par plus de 12.000 spectateurs. En juin 2017, Letícia a été invitée à participer à Glassco Translation Residency à Tadoussac où elle a fait la version portugaise du spectacle théâtral canadien Siri qui a été présenté à Rio de Janeiro en fin 2017 par son entreprise de production DA GAVETA. En septembre 2017, la première du spectacle de théâtre qu’elle a écrit avec Florence Bobier, Somos ici, a eu lieu au MAI — Montréal, Arts interculturels. Entre novembre 2017 et mars 2018, elle a été invitée pour participer du Artist’s Mentorship Program du Black Theater Workshop, où elle a écrit son premier spectacle solo en anglais Disquiet. Maintenant, elle travaille comme directrice de production de Crying in Public de Tedi Tafel, qui sera présentée à Montréal entre 10 et 15 septembre et Aalaapi.

Mise à jour 2018-07-30

AUTRES CONTENUS

Extrait

Publié le 20/01/19 Aalaapi | ᐋᓛᐱ du Collectif Aalaapi

« Je suis fière de pouvoir parler Inuktitut. De l’écrire, de le lire. »
  
« I’m proud to be able to speak Inuktitut. To write it, read it. »
  
« ᐅᐱᒍᓱᑐᖓ ᐃᓄᑦᑎᑐᑦ ᐅᖄᒍᓐᓇᕆᐊᒃ. ᐊᓪᓚᕆᐊᖓ, ᐊᑐᐊᕐᓯᕆᐊᒃ. ᐅᖃᐅᓰᑦ »

Extrait

Publié le 21/12/18

Aalaapi | ᐋᓛᐱ du Collectif Aalaapi

« I wanna be free like in the world. But no time; it’s no time for free. »
   
« Je veux être libre dans le monde. Mais ce n'est pas le temps, pas le temps d'être libre.  »

Album

Publié le 04/12/18

Une partie du collectif Aalaapi a pris la pose pour les visuels de la saison 18/19!

Nouvelle

Publié le 10/05/18

Pourquoi ce titre Aalaapi?

En Inuktitut, Aalaapi pourrait se traduire par « faire silence pour entendre quelque chose de beau ». Le spectacle invite des jeunes femmes originaires du Nunavik à jouer avec les micros de Magnéto et livre une réflexion sur la valeur de la parole et du silence.