Spectacles

La traversée du siècle
Événement

La traversée du siècle

À partir de l’œuvre de Michel Tremblay

Salle Michelle-Rossignol

26 août 2023

Les mutant·es

Les mutant·es

Sylvain Bélanger et Sophie Cadieux

Salle Michelle-Rossignol

18 septembre au 14 octobre 2023

Équinoxe

Équinoxe

Hugo Fréjabise

Salle Jean-Claude-Germain

25 septembre au 14 octobre 2023

Seeker
En reprise
En supplémentaires

Seeker

Marie-Claude Verdier

Salle Jean-Claude-Germain

30 octobre au 29 novembre 2023

Nzinga

Nzinga

Alexis Diamond, Marie Louise Bibish Mumbu et Tatiana Zinga Botao

Salle Michelle-Rossignol

6 au 25 novembre 2023

Micro amour
Événement

Micro amour

Philémon Cimon

Hall

2 décembre 2023

Aujourd'hui ce soir
En supplémentaires
Événement

Salle Michelle-Rossignol

12 au 16 décembre 2023

Papeça

Papeça

Micha Raoutenfeld

Salle Jean-Claude-Germain

22 janvier au 10 février 2024

Judy

Judy

Gabrielle Lessard

Salle Michelle-Rossignol

29 janvier au 17 février 2024

Ici pour jouer
Événement

Ici pour jouer

Sarah Laurendeau

Hall

29 février 2024

Chevtchenko

Chevtchenko

Guillaume Chapnick

Salle Jean-Claude-Germain

4 au 23 mars 2024

Coup de vieux

Coup de vieux

Larry Tremblay

Salle Michelle-Rossignol

18 mars au 13 avril 2024

S'enjailler
En supplémentaires

S’enjailler

Stephie Mazunya

Salle Jean-Claude-Germain

15 avril au 11 mai 2024

Délier nos langues
Événement

Délier nos langues

École de théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx

Hall

20 au 20 avril 2024

Pisser debout sans lever sa jupe
En reprise
Événement

Salle Michelle-Rossignol

25 avril au 3 mai 2024

En tournée

La traversée du siècle

La traversée du siècle

À partir de l’œuvre de Michel Tremblay

2 septembre 2023 au 29 juin 2024

Maurice

Maurice

Anne-Marie Olivier

1er octobre 2023 au 25 mai 2024

i/O

i/​O

Dominique Leclerc

4 au 13 octobre 2023

Pas perdus | documentaires scéniques

Pas perdus | documentaires scéniques

Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier

14 février au 22 juin 2024

Je viendrai moins souvent

Je viendrai moins souvent

Camille Paré-Poirier

23 au 27 avril 2024

Pisser debout sans lever sa jupe

7 mai au 1er juin 2024

Sylvain Bélanger

Codirecteur général et directeur artistique

Sylvain Bélanger

« Qu’est-ce que tu deviens ? » C’est une question familière. Une formulation belle, bien que quelque peu démodée. Mais c’est une belle question pour aujourd’hui. Qu’est-ce qu’on devient ?

Dans ce théâtre historiquement fondé sur l’identitaire, ce théâtre du « qui l’on est », peut-être est-il plus juste de parler maintenant du théâtre de « ce qu’on devient ».

Et que devenons-nous justement aujourd’hui ?

Nous sommes confrontés à des bouleversements sociaux, culturels, économiques, environnementaux et générationnels qu’il faut reconnaître. Nous vivons nos journées au cœur d’un mouvement qui propulse à l’avant-scène la convergence des luttes pour l’égalité des chances, la visibilité des marginalisés et la justice entre les nations et les sexes. Les révoltes se multiplient et cherchent des alliés. On se croirait presque à la fin des années 1960, tant il reste encore à faire, à corriger et à apaiser. Des combats inachevés retournent dans la centrifugeuse, accélérant leurs particules…

Le monde d’aujourd’hui est si rapide qu’il exige l’action immédiate. Mais il va plus vite que toute tentative d’analyse. Il est difficile à saisir, difficile à regarder et à écrire. Il y a toujours soi comme référence, comme valeur refuge. Mais que devenons-nous, aujourd’hui ?

Nos vies sont racontées à ciel ouvert, partout, même au théâtre. Elles font l’objet d’un laboratoire dans lequel nous sommes panique et fatigue. On ne cache plus ses pleurs et ses peurs. Et par conséquent, tout le monde affiche le moindre effort, la mince consolation comme un trophée du jour. Notre souffle est court. On devient obéissance ou ahurissement, sursaut ou découragement. Nous devenons la somme de nos distractions et de nos réactions. On s’anéantit le matin et on espère le soir. On est nerveux et tenaces par moments, puis on s’éclipse rapidement. On tremble aussi. Et de cette posture vulnérable, on perd confort et repères, on se tend. Nous sommes prêts à écouter pourtant, pour nous accrocher. Mais nous nous y perdons souvent. Nos bouées ne sont pas si fiables. Nous devenons quotidiennement le discours de quelqu’un d’autre et le théâtre qui se fabrique n’y échappe pas.

L’agitation du monde est telle qu’il échappe à ceux qui le créent et à ceux qui tentent de l’écouter.

J’ai donc besoin de me reposséder. J’ai besoin de l’air frais du libre arbitre, d’un bain de santé qui apaisera cette mutation brutale. Face à cette crise multiple qui s’infiltre et qui nous laisse nous débattre, face à ces bouleversements majeurs qui éveillent et appellent à une action rapide, je veux pour ma part offrir l’apesanteur, la dignité, le rapprochement, la promesse de l’écoute, et la jubilation du théâtre que nous créons.

Mes mains sont prêtes à ressentir les brûlures et les silences, à capter la vitalité, la joie et l’effervescence qui animent le monde, comme si je le découvrais pour la première fois.

Cette saison, ce sont des possibilités de transformation qui vous sont proposées : des initiations, des passages, des chemins, des options, des fabrications, des créations.

L’usure et l’effarement du monde sont tels qu’il n’y a que la réactivation qui est possible. Les bases sont rongées. Il faut construire à côté de soi.

Crédit : Maryse Boyce

Abonnement
Saison 2023 – 2024

Abonnez-vous au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui pour ne rien manquer de la création théâtrale d’ici dans le seul lieu à lui être exclusivement dédié et profiter d’une foule de privilèges exclusifs !